LA RÈGLE DES 5 M

Parce que rien n'est laissé au hasard, l'alchimie d'un bon espresso répond à ces 5 règles d'or :

La Main

Tout le savoir-faire et le « tour de main » ancestral du Barista italien sont concentrés dans la dynamique d’extraction de nos capsules de café Ethical Coffee Company compatibles machines Nespresso®*.

fin de bloc



La Mouture

Nos experts café déterminent la mouture optimale pour dévoiler les arômes de votre espresso en capsule.

fin de bloc



Les Mélanges

Il n’y a pas de grand espresso sans grand café, et ce quelles que soient les capsules et les dosettes. Nos différentes variétés ont été exclusivement sélectionnées à partir de mélanges et assemblages uniques, des origines les plus recherchées.

fin de bloc



La Machine

Une pression d’extraction** de 15 à 16 bars, une température de l’eau à 90°C, votre machine Nespresso®* est parfaitement adaptée à nos capsules compatibles, vous garantissant un espresso parfait, tasse après tasse.

**Il est parfois précisé que la pression idéale doit atteindre 19 bars. Il s’agit en réalité de la pression statique et non d’extraction. Cette mention est généralement utilisée à des fins publicitaires.

fin de bloc



La Mousse

Un espresso se différencie d’un café par la mousse dense et onctueuse qui le recouvre.

L’observation d’une mousse d’espresso donne de précieux renseignements sur sa qualité. La mousse, appelée aussi « crèma », doit avoir une épaisseur comprise entre 3 et 4 millimètres. Sa couleur doit se situer entre « noisette » et « chamoisée ». Un marron trop foncé avec une épaisseur supérieure à 4 millimètres dépasserait le standard d’un vrai espresso italien.

La mousse doit être légère mais suffisamment dense et onctueuse, aromatique et persistante. Une sensation de finesse agrémentée d’une note torréfiée se découvre à la première gorgée. Elle doit être naturelle, sans additifs et ne doit pas rester au fond de la tasse après dégustation. La mousse d’un bon espresso peut même se savourer « à la cuillère ».

Quand elle est trop lourde, pâteuse et légèrement aigre, elle peut trahir un espresso de qualité inférieure. Il en est de même quand elle est trop aérée.

Enfin, la mousse d’un véritable espresso disparaît au fur et à mesure de la dégustation pour laisser place au café et aux arômes.

fin de bloc